Holtzwihr, le strict minimum

RACING HW 96 1-0 SC CERNAY

Mi-temps : 1-0.

Arbitres : M. Djedid, assisté de MM. Christmann et El Bahi.

Le but : Fernandes (7e ).


Holtzwihr (à gauche) s’est contenté du minimum. PHOTO DNA – Laurent Habersetzer

Si la rencontre a été avancée au niveau du calendrier, elle a malheureusement subi un très net décalage dans son niveau d’ensemble, opposant deux formations en quête de certitudes dont la régularité du parcours est très loin d’être un long fleuve tranquille.

Face à des visiteurs qui souvent n’ont montré que leurs limites, les Choucroutiers avaient pourtant de la place pour se mettre à l’abri après l’ouverture du score de Fernandes (1-0, 7e ), excellemment servi par Loeffler. Malheureusement, un florilège d’actes désordonnés, le manque de liant entre les lignes et le peu de percussion en attaque, amputée par la suite du prometteur Fernandes, empêcheront de capitaliser au niveau du tableau d’affichage. Car ni Jamet qui décroise trop sa balle sur sa tête (19e ), ni Fernandes (29e ) ou Fuhrmann (37e ), encore très à l’aise dans son couloir, ne trouvent l’ouverture.

En face, la repartie tarde, la formation d’Abdelkader Mouissy fait le dos rond, se projetant que très rarement dans le camp adverse. À la reprise elle monte quand même d’un cran quand Nadir Mouissy à deux reprises (49e , 65e ) affole quelque peu le taux d’adrénaline de Sébastien Greiling, plongé dans la quiétude jusqu’à présent. Fuhrmann, de son côté, réplique bien (67e ), mais sa balle s’envole dans le décor. En fait, ce sont les seules étincelles de ce second acte, bien insuffisantes pour éclairer des débats qui vont ensuite se perdre dans la pénombre naissante. La formation de Benjamin Arnold retrouve certes la tête de la poule, mais devra sans doute faire bien plus pour s’y accrocher durablement. La copie rendue hier comportant quand même quelques ratures.

Source : DNA du Lundi 4 décembre 2017