Raedersheim n’est plus invaincu

RACING HW 96 2-1 RAEDERSHEIM

Mi-temps : 2-0.

Arbitres : M. Mathlouti, assisté de MM. Christmann et Schultz.

Buts : Kayser (42e ), Gnacadja (44e ) pour le Racing HW ; Gaechter (51e ) pour Raedersheim.


Holtzwihr (en jaune) est venu à bout de Raedersheim et prend la tête du classement. PHOTO DNA – Julien Kauffmann

Après son coup d’arrêt à Saint Amarin (2-0), la formation de Benjamin Arnold a, logiquement, pris le dessus sur son hôte qui n’a fait illusion que lors de la reprise en seconde période, au moment (51e ) où grâce au but de Gaechter il revenait au score.

Au passage la formation de Christophe Braghiroli perd son invincibilité en raison sans doute d’un secteur défensif qui lors de ces 4 dernières rencontres donnait des signes évidents de porosité en encaissant la bagatelle de 8 buts.

Pour arriver à leurs fins les « choucroutiers » ont pris leur temps après une première demi-heure plutôt poussive lors de laquelle les 22 acteurs cherchaient visiblement leurs marques dans un espace souvent réduit. Après la pose de quelques banderilles par l’intermédiaire de Gnacadja qui bute sur Risser (35e ) et surtout Fernandes (41e ) qui après une action d’école rate le cadre, les recevants changent de braquet pour littéralement assommer en deux tours de chrono leurs opposants. Kayser (42e ) en deux temps sur le service de Gnacadja concrétise ainsi la main mise de son équipe, avant que ce dernier bonifie la passe de Fortunato- Ramos, très en vue hier. À la reprise le soufflé local retombe pourtant bien vite quand Gaechter (48e ) voit Greiling détourner en corner sa tentative. L’excellent dernier rempart local répond encore présent sur la lourde frappe d’Hartmann (50e ).

Avertissements sans frais qui restent lettres mortes dans le camp local, car suivra le… but de raccroc de Gaechter (51e ) qui méduse l’arrière-garde recevante sur la belle transversale de Pavan. Mais le convoi local se remet très vite sur les bons rails pour repartir à toute vapeur. Fernandes (63e ) n’est pas loin de conclure quand sa frappe manque le cadre de peu à l’image de Gnacadja (75e ). Risser (85e ) pare encore au plus pressé devant Gnacadja. Même si les locaux ne modifient plus le tableau d’affichage, ils conservent, fort justement leur avantage, accédant au passage à la première marche du podium sur laquelle ils retrouvent… leur adversaire. Une victoire qui ressemble peut-être à un passage de témoin.

Source : DNA du lundi 6 novembre 2017